Le bircher ou muesli {Vegan}

Mais enfin qu’est-ce que c’est que cet article ! Franchement le muesli on connait !

Bircher aux fraises

Bircher aux fraises au yaourt de soja

Oui, oui, je sais le muesli a été vu et revu. Mais voilà 2 ans et demi maintenant que j’habite en Suisse et j’ai découvert (et pas re-découvert) le muesli ou plutôt comme il est ici appelé, le bircher. Et c’est devenu pour moi tellement essentiel à mon alimentation que je tenais à partager avec vous ce coup de coeur Suisse (et oui on ne mange pas que du chocolat et du fromage en Suisse). En effet le bircher a été inventé par un Suisse (et plus précisément un Suisse-Allemand) nommé Maximilian Oskar Bircher-Benner, un diététicien qui a été le précurseur d’un programme de remise en forme végétarien fin 19e siècle.

J’ai trouvé une définition sur le blog de cuisine sauvage qui serait la définition trouvée dans un dictionnaire Suisse-Romand :  Le terme de birchermüesli, de Bircher (nom propre) et Müesli (mot suisse alémanique, diminutif de Mues « compote, purée, bouillie »), désigne un mets diététique inventé à la fin du XIXe siècle par le médecin et diététicien zurichois Maximilian Oskar Bircher-Benner (1867 – 1939). La diffusion de ce terme, comme celle du produit qu’il désigne, n’est pas limitée à la Suisse. Toutefois, la forme abrégée bircher est propre à la Suisse romande. En France et au Quebec, on emploie müesli ou musli.
Le Docteur Max Bircher préconisait une alimentation à base de produits crus, ce qui lui valut d’être rayé de l’ordre des médecins : à la fin du 19e siecle, la bourgeoisie mangeait de la viande, et les conceptions révolutionnaires de ce pionner dérangaient. Les fruits, les céréales et les légumes étaient considérés comme des produits mineurs, juste bons à nourrir les pauvres (et les femmes). N’importe, ce médecin nutritioniste révolutionnaire installa en 1904 une petite clinique privée au dessus de Zürich; il y remit en forme quelques célébrités : Rainer Maria Rilke, Thomas Mann, Hermann Hesse. Au programme: hygiène et horaires de vie stricts, gymnastique, sport, hydrothérapie, jardinage, grand air, etc. Ce médecin adorait la montagne, et racontait que cette bouillie lui avait été servie par une charmante bergère … La clinique lui survévut quelques années, soignant aussi quelques enfants anémiques rescapés de guerre.

La recette originale du birsher est la suivante (chopée ici ou ici) :

  1. trempez 1 c à s rase de flocons d’avoine dans 3 c. à s. d’eau froide.
  2. ajoutez 1 c à s de jus de citron et 1 c. à s. de lait condensé sucré.
  3. mélangez avec 200 g de pommes (non traitées) râpées (y compris la peau et les pépins)
  4. saupoudrez d’une c à s de noisettes ou d’amandes râpées.

De nos jours il est plutôt consommé avec du fromage blanc ou du lait. Mais ce principe de petit déjeuner est déclinable à l’infini et s’adapte à tous les goûts et à toute vos inventivités. En gros il faut faut 3 ingrédients de base pour faire un birsher : Des céréales, un produits laitier et un fruit. Et ensuite vous pouvez ajouter à peu près tout ce qui vous fait envie et qui peut s’accorder avec cette base (noix, pépites de chocolat, fruits séchés, morceaux de biscuits…).

Bircher pomme poire raisins blonds au lait de soja

Bircher pomme poire raisins blonds au lait de soja

Mais nous allons faire un tour ensemble de tout ce qui est possible, commençons par la base.

Les céréales :

Il existe de nos jour des préparations de muesli tout prêt ou il suffit d’ajouter le lait ou le fromage blanc. Elles sont généralement composées de muesli croquant additionné de raisins secs, pomme séchées et quelques noix.

Ces préparations sont certes pratiques mais j’y vois trois inconvénients : elles contiennent beaucoup de sucre (les pépites de muesli croquant sont très sucrées), les fruits sont présents mais séchés et on perd alors les bienfaits du fruit frai et elles laissent peu de place à l’imagination.

Pour ma part, je prends comme base des flocons. Et il n’existe pas que les flocons d’avoines. J’ai dans mes placards des flocons d’avoines, de millet (sans gluten), de soja, de froment, d’orge, d’épeautre, des flocons mélangés… bref il est possible de varier les plaisirs. Vous allez me dire le problème des flocons c’est qu’il faut les faire tremper et c’est long. C’est vrai, mais on peut le faire depuis la veille (c’est recommandé), et pour les têtes en l’air comme moi, il existe des flocons à préparation rapides ou alors il faut utiliser un liquide chauffé, les flocons ramollissent instantanément.

Ce qui nous amène au 2e point (et je fait du 2 en 1).

L’élément « liquide » :

Dans la recette originale les flocons sont trempés dans de l’eau et le lait concentré et ajouté par la suite. Maintenant on peut procéder de plusieurs façons.

Pour ma part si je pense à m’y prendre la veille je fais tremper les flocons dans du jus de fruits, de la compote ou du lait végétal. Pour les laits végétaux, j’aime également varier les plaisirs : soja, amande, noisette, riz, riz et quinoa (ma dernière trouvaille).

Sinon le jour même avec des flocons à préparation rapides le trempage est moins long (comptez 5 minutes) ou alors il faut que le lait soit chaud. Dans ce cas j’utilise uniquement un lait végétal.

Pour les « grands jours », j’utilise également diverses crèmes : yaourts de soja, petits caillés de lait d’amande, végé crème pâtissière, végé-crème coulante au chocolat

J’ai également envi d’essayer cette recette de Natalie, un peu sur le même principe : Quinoa au petit déjeuné.

Vous pouvez également consommer votre réjuvélac en l’ajoutant dans votre bircher. Si vous n’aimez pas le goût du réjuvélac, vous pouvez également essayer cette recette, c’est un bircher en milkshake au réjuvélac : Smoothie du « p’tit dèj » au réjuvélac.

Lait d'amande végé-crème vanille et pomme

Lait d’amande végé-crème vanille et pomme

Les fruits :

Bon je ne vais pas vous faire un topo sur les fruits. En gros vous en prenez un que vous aimez (de saison de préférence) et vous le coupez en morceau dans votre bircher.

Les « fioritures » :

C’est là que vous pouvez vous éclater et personnaliser votre bircher à votre goût.

Voici la liste (non exhaustive) de ce que j’y ajoute quotidiennement :

– Graines de lin

– Graines de sésame

– Graine de tournesol

– Graines de pavot

– Cacahuètes

– Cacahuètes caramélisées

– Fruits secs en tout genre : raisin, figue, pruneau, cranberry, pomme, banane, date…

– Pépites de chocolat

– Copeaux de noix de coco

– Noix

– Noix de pécan

– Amandes

– Noisettes

– Cacao ou chocolat en poudre

– Morceaux de gâteaux sec

– Nougat de sésame

– Amandes effilées caramélisées

– Cannelle

– Vanille

– Épices à pain d’épices…

Lait d'amandes pommes cuites à la cannelle raisins blonds

Lait d’amandes pommes cuites à la cannelle raisins blonds

Bref vous l’avez compris, TOUT est possible.

Voilà, c’est mon hommage au bircher parce que lui et moi on ne se quitte plus. J’espère que vous trouverez le vôtre.

Publicités

One thought on “Le bircher ou muesli {Vegan}

  1. Ping: Mon premier smoothie vert « Loetitia cuisine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s