Pâte de curry verte ou Nam-phrik kaeng khiaw-waan

Savez-vous quel est l’ingrédient principal des pâtes de curry thaïlandaises ? C’est le piment ! Rouge pour la pâte de curry rouge et vert pour la pâte de curry verte. En Thaïlande les pâte de curry sont préparées dans de grands pillons en pierre à bords hauts. Comme je vous l’ai expliqué dans mon Lexique de cuisine thaï, les pâte de curry du commerce contiennent de la pâte de crevettes ou du poisson. Vous pouvez donc la fabriquer vous même ou acheter un équivalent végétarien (en épicerie asiatique) comme par exemple Tom ka paste de la marque Lobo ou la Matsaman Curry Paste de la marque Cock Brand… il y en a surement d’autre, faites vous conseiller en magasin.

La liste d’ingrédients est longue, mais si il vous en manque un, ce n’est pas très grave. Pour ce qui est d’obtenir une pâte homogène, c’est compliqué sans pillon à bords hauts, mais on peut essayer au moins de s’en approcher.

Pour vous y retrouver concernant les aromates et les épices utilisés, consultez mon Lexique de cuisine thaï.

Ingrédients (le tout doit être finement haché avant d’être broyer) :

  • 7 piments thaïlandais verts
  • 1 gousse d’ail
  • 1/2 échalote
  • 1 morceau de citronnelle (je fais sans, la citronnelle est trop dure à travailler)
  • 1 feuille de citronnier kafir (enlevez la tige au centre)
  • 1 tranche de galanga
  • 1 tranche de racine de curcuma ou 1 c à c de curcuma en poudre
  • 1/2 c à c de poivre moulu (oui, oui, en plus du piment)
  • 2 c à c de coriandre en poudre
  • 1 c à c de cumin en poudre
  • 1/2 c à c de sel
  • 1/2 c à c de pâte tamari (facultatif)

Préparation :

Si vous avez le pilon adéquat (en pierre à bords hauts) commencez par broyer les ingrédients frais et ajoutez ensuite les épices. Broyez le tout jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène.

Moi j’ai utilisé mon mixeur à épices. Mixez jusqu’à l’obtention d’une texture la plus lisse possible. La première fois je me suis arrêté là. La pâte obtenue n’est pas lisse mais fait quand même bien l’affaire (Cf. photo ci-dessous).

La 2e fois j’ai utilisé mon nouveau pilon en pierre (mais qui n’a pas de bords hauts) pour réduire au maximum la pâte. Mais sans bords haut il est difficile d’obtenir une pâte lisse.

Si je peux vous donner un conseil, utiliser cette pâte avec parcimonie, surtout si vous n’avez pas l’habitude du piment, parce qu’elle déboîte. Même moi qui ai l’habitude du piment, la première fois que j’ai commandé un plat un Thaïlande censé être « peu pimenté », j’ai failli mourir tellement c’était fort. Et pour l’anecdote, sachez que les Thaïlandais (enfin certains) ajoutent en plus de la pâte de curry, du piment frais tranché ou de la pâte de piment concentrée à leurs curry (si, si, j’ai failli tuer en amis avec un de mes currys quand je suis rentré de voyage).

Pâte de curry verte

Pâte de curry verte

Mots-clés : Cuisine végétarienne, Cuisine végétalienne, Cuisine végane, Cuisine Thaïlandaise, Piment, Curry

Publicités

6 thoughts on “Pâte de curry verte ou Nam-phrik kaeng khiaw-waan

  1. Dommage que tu habites si loin de moi! J’aurais aimé goûter à ce plat très appétissant et original.
    Merci, bisous!
    Graziella.

  2. Hou la !!! ce n’est pas pour moi ! mon palais et ma « tuyauterie » ne s’en remettraient pas !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  3. Ping: Curry vert veggie | Loetitia cuisine

  4. Ping: Curry thaï d’automne {vegan} | Loetitia cuisine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s