Kimchi {Ou légumes lactofermentés}

Chers amis, j’espère que vous allez bien depuis mon dernier article.

Je sais que ça fais un moment que je n’ai rien posté, c’est que je travaillais sur un de mes projets en parallèle.

En effet, Mon nouveau site Web de yoga est enfin en ligne. 
En décembre dernier j’ai dû migrer mon site internet vers un nouvel hébergeur, parce que j’étais limité dans certaines fonctionnalités (notamment pour mettre à disposition des Yoga Nidra Audio). Du coup j’en ai profité pour refaire tout le design du site. Ça a été beaucoup de travail mais je suis très contente du résultat. Il est simple d’utilisation et les informations sont plus facilement accessibles.
L’inscription à tous mes ateliers (yoga comme cuisine) pourra se faire via mon nouveau site.
Et cadeau bonus, pour vous remerciez de vous abonner, vous recevez un code d’accès pour un yoga nidra audio. 🎧

J’ai pour projet à terme, d’également migrer ce blog vers une plateforme où je serais un peu plus libre, mais comme ça va être un boulot monstrueux, ce n’est pas pour tout de suite !

Pour en revenir à la cuisine, aujourd’hui je voulais vous faire découvrir l’idée que je me fais du kimchi. Je sais que ma recette est loin d’être traditionnelle, mais elle a fait ses preuves et honnêtement depuis que je fais du kimchi, j’ai complètement laissé tomber toute autre formes de légumes lactofermentés. Rappelez-vous mon article sur le sujet ICI.

L’avantage de ma version c’est que vous pouvez y mettre un peu tout les légumes que vous voulez, comprenez des légumes de saison. Je vais même vous aider en vous proposant 2/3 recettes différentes, mais entre nous à la maison, chaque fournée est une improvisation avec les légumes du moment, seul le poids de légume et le poids du sel compte au final.

Le ratio a retenir est : 12 g de sel (ou 10 g de sel + 1 c à s de tamari) pour 600 g de légumes

Mais en général quand j’en prépare, je double les quantité.

Concernant les pots, j’ai récemment investi dans le kit de fermentation de Mason Top qui je dois bien l’avouer est bien pratique.

Mais il est tout à fait possible de faire la même chose avec vos pot à couvercles vissés habituels. Je n’ai d’ailleurs utilisé que ça pendant plusieurs années. Il faut simplement prendre bien soin de bien tasser les légumes dans le pot au fur et à mesure et remplir jusqu’en haut, le plus possible. De nouveau bien tasser, ajouter le jus jusqu’à ras bord et fermer avec le couvercle (si ça déborde c’est bon signe) mais pas trop fort, le pot va respirer et déborder de toute façon durant le processus de fermentation.

Ingrédients Kimchi 1 :

  • 400 g de choux chinois
  • 250 g de carottes
  • 90 g de navet
  • 210 g de panet
  • 150 g d’oignons verts
  • 220 g de poivrons rouges
  • 1 pomme
  • 1 gousse d’ail
  • Quelques tranches de gingembre et de curcuma frais
  • 22 g de sel marin

Ingrédients Kimchi 2 :

  • 600 g de chou chinois
  • 300 g de carottes
  • 200 g d’oignons
  • 1 pomme
  • 1 gousse d’ail
  • Quelques tranches de gingembre et de curcuma frais
  • 20 g de sel
  • 2 c à s de tamari

Ingrédients Kimchi 3 :

  • 270 g de chou frisé
  • 400 g de carottes
  • 150 g de radis bière
  • 130 g d’oignon
  • 1 pomme
  • 1 gousse d’ail
  • Quelques tranches de gingembre et de curcuma frais
  • 20 g de sel
  • 2 c à s de tamari

Préparation :

A l’exception du chou que je coupe finement au couteau, je râpe tout le reste (oignon, pomme, curcuma et gingembre inclus). Faites comme vous préférez.

Placez tous les légumes dans un grand saladier et ajoutez le sel et/ou la sauce tamari. Mélangez (j’utilise mes mains) afin de bien répartir le sel sur toute la préparation.

Laissez mariner durant 2 à 6h. Il m’arrive de mettre en pot tout de suite quand je n’ai pas le temps.

Répartissez la préparation dans vos pots en verre et tassez bien chaque couche. Bien remplir jusqu’en haut, le plus possible. De nouveau bien tasser, ajouter le jus jusqu’à ras bord et fermer avec le couvercle (si ça déborde c’est bon signe) mais pas trop fort, le pot va respirer et déborder de toute façon durant le processus de fermentation.

Laissez fermenter à température ambiante pendant 5 jours en prenant soin de placer votre pot sur une assiette afin de pouvoir plus facilement nettoyer le jus qui va s’écouler des pots.

Le 5e jour, rincez vos pots (pour enlever les traces de coulures) et placez-les au frigo. Attendez encore 2 petits jours et le Kimchi sera au top de sa forme gustative.

Mangez 1 c à s à chaque repas en accompagnement de vos assiettes habituelles.

Trois pots de kimchi avant fermentation

→ Mots-clés : Cuisine végétalienne,Cuisine végétarienne, Sans laitSans oeuf

→ Mots-clés : Cuisine végétalienne,Cuisine végétarienne,  Sans laitSans oeuf

Publicités

4 thoughts on “Kimchi {Ou légumes lactofermentés}

  1. Bonjour, merci pour cette belle recette de kimchi.
    Pour l’avoir faite avec des bocaux traditionnels, je suis TRES intéressée à savoir plus précisément où je peux commander ceux que tu as utilisé.
    Merci d’avance !

    • Hello. Avec plaisir. Je les ai commandé sur un site allemand qui s’appelle Liebinglass ou quelque chose comme ça. Mais si tu tapes « kit de fermentation mason jar » dans Google, tu devrais trouver d’autres options.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s