Velouté de potimarron et pois chiche aux épices colombo sauce aigre {Végane}

Hello les amis. Nous sommes en plein World vegan month (ou mois végane), et je voulais en profiter pour vous parler d’un phénomène qui se produit systématiquement lorsque je discute alimentation avec un omnivore. Une justification spontanée intrinsèque au statut d’omnivore soucieux des animaux et de la planète.

J’ai souvent dodeliné de la tête en l’entendant. Crédule, j’acquiesçais ne voyant pas trop quoi répondre à cela. Tous les végétariens la connaissent mais n’y prêtent peut-être pas beaucoup attention ou alors se contente de lever les yeux au ciel intérieurement. Vous ne voyez pas de quoi je parle ? Mais si, je suis sûre que vous allez dire « Ha mais oui c’est vrai !».

Le fameux : « Ha mais de toute façon moi je ne mange pas beaucoup de viande. » Ca tombe comme un couperet sans prévenir et ça met un point final à la conversation.

J’ai mis un moment à comprendre et à trouver le vrai sens de cette phrase. Bon je sais que qu’on ne peut pas ranger tout le monde dans le même sac, mais quand même 100% des omnivores qui utilisent cet argument, ça mérite de s’y attarder un instant. Simplement parce que les mots ont un pouvoir puissant et être persuadé qu’on mange peu de viande (si ce n’est pas le cas) peut avoir de graves conséquences sur la santé, pour la planète et surtout pour les animaux.

Si je suis persuadée qu’en effet certains consomment peu de viande, soyons honnête c’est quand même loin d’être le cas de la majorité des omnivores.

http://www.cocoonetmoi.fr/vegan-vegetarien-carnivore-et-compagnie/

J’ai trouvé 3 explications {qui n’engagent que moi} à cette fausse croyance :

* La première vient des différentes perceptions que l’on peut avoir d’une alimentation pauvre en viande. Si pour un omnivore manger peut de viande équivaut à ne pas manger de la viande à tous les repas (ce qui est bien déjà, je ne dis pas), pour un végétarien le curseur se situerai plutôt sur « une fois par semaine ou moins ». Du coup on ne parle pas du tout de la même chose. Manger de la viande une fois par jour reste une consommation quotidienne de viande. A mon sens (et cela n’engage que moi) manger de la viande 1 fois par semaine ou moins se rapproche plus d’une consommation pauvre en viande.

* La deuxième réside dans la définition que l’on donne au mot « viande ». Encore une fois c’est une question de perception. Pour un végétarien, ne pas manger de viande équivaut à être végétarien, donc le mot « viande » désignerait plutôt tout animal mort, quel qu’il soit (poisson inclus). Pour un omnivore le mot « viande » la plupart du temps désigne le mot « bœuf » ou « viande rouge ». Ce qui fait que pour moi, si vous mangez un filet de poisson, des lardons sur une pizza, un jambon-beurre, du saucisson à l’apéro ou même du surimi-mayo… pour moi vous mangez de la viande.

* La troisième est une question de quantité. J’ai parfois l’impression que toute personne qui ne s’enfile pas un filet de bœuf de 300 g de bœuf considère avoir une consommation modérée de viande. Mais en vidant la boite de 200 g de lardons dans les pâtes carbonara ou dans la quiche, si on la mange en 4 portions ça donne quand même 50 g de viande par repas (sans compter les ajouts d’autres produits animaux). Et puis les toasts de pâté ou de tarama à l’apéro, les anchois sur la pizza, la salade au poulet, le sandwich au thon… tout cela représente des quantités significatives de consommation quotidienne de viande animale.

Le but ici n’est pas de condamner mais plutôt de soulever un point qui me semble important : Si vous tenez à manger de la viande faites-le en pleine conscience. En ayant pleinement conscience de tout ce qui se cache derrière votre morceau de jambon, poisson, steak… Cela vous aidera peut-être, si c’est ce à quoi vous aspirez quand vous prononcer le fameux « Ha mais de toute façon moi je ne mange pas beaucoup de viande. », à réduire réellement votre consommation de produits carnés.

Sur ce je vous propose une délicieuse recette pour vous réchauffer, histoire de lutter contre les températures qui baissent gentiment. Un velouté de potimarron bien consistant parce qu’il contient des pois chiche. Et avec la touche d’épices du soleil, vous allez faire le plein de beau temps.

Un bol de soupe sain, complet et bon pour vos palais ou si vous préférez  un bon moyen d’enlever la viande de vos assiettes. Et pour y amener une touche de cru, vous pouvez y ajouter si vous le souhaitez, un peu de la sauce aigre que je vous propose en accopagnement.

Ingrédients pour le velouté :

  • 300 g de potimarron cuit
  • 150 g de pois chiche cuits
  • 3 c à c d’épices pour colombo
  • Sel et poivre du moulin

Ingrédients pour la crème aigre crue {Raw} :

  • 50 g de graines de tournesol trempées
  • 150 g d’eau
  • 1 c à s à 1/2 jus de citron
  • 1 c à c de sirop d’agave (ou autre sucre)
  • 1 petite c à c de pâte miso (ou sel)
  • Poivre du moulin

Préparation du velouté :

Faites tremper vos pois-chiche 12h puis faites-les cuire jusqu’à ce qu’ils soient tendres.

Faites cuire le potimarron comme à votre habitude (à l’eau, à la vapeur…). Moi je le fais au four par pure flemmardise. Je le coupe en 2, je le fais cuire au four jusqu’à ce que la chaire soit tendre et comme ça j’enlève la peau plus facilement.

Mixez ensemble la chaire de potimarron, les pois chiche, la poudre de colombo, le sel et le poivre avec de l’eau. Dosez l’eau en fonction de la texture que vous souhaitez obtenir, de préférence un peu épaisse puisqu’il s’agit d’un velouté.

Servez chaud avec la crème aigre.

Préparation de la crème aigre crue :

Faites tremper vos graines de tournesol dans l’eau au moins 2h. Mixez ensuite le mélange eau/graines de tournesol avec le jus de citron, le miso et le poivre.

Dosez le jus de citron à votre goût. N’hésitez pas à ajouter un peu d’eau si la crème est trop épaisse.

Velouté de potimarron et pois chiche aux épices colombo sauce aigre

→ Mots-clés : Cuisine végétalienne,Cuisine végétarienneCuisine bioPotimarronPois chiche , Soupe

→ Mots-clés : Cuisine végétalienne,Cuisine végétarienneCuisine bioPotimarronPois chiche , Soupe

 

Publicités

7 thoughts on “Velouté de potimarron et pois chiche aux épices colombo sauce aigre {Végane}

  1. Ping: Mes repas véganes de novembre 2015 {Instagram} | Loetitia Cuisine Vegan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s