Féroce d’avocat

Je vois à vos têtes que vous vous demandez si je n’ai pas perdu la raison. La réponse est : NON. Mais alors qu’est-ce qu’un féroce d’avocat ? Un avocat méchant !? Non pas du tout. C’est en fait une entrée antillaise, composée de purée d’avocat, de farine de manioc ET… de piment, ben oui ça explique le coté féroce de l’avocat ! Ha ha ha. Traditionnellement le féroce d’avocat est servi avec la chiquetaille de morue mais vous comprendrez pourquoi ça ne sera pas le cas ici… non ? Je suis sûre que vous n’avez pas envi que je vous refasse ma tirade sur « Les végétariens ne mangent pas de poisson« . 😀 Bref, vous pouvez servir le féroce en cuillères ou alors en tartinade avec des tranches de pain (ce n’est pas traditionnel, mais ça marche aussi).

Un petit mot sur les avocat avant de vous proposez la recette. En Europe, on trouve des petits avocats type « avocat du Maroc ». Ils peuvent être très bons si on sait bien les choisir (ils doivent être fermes mais mûrs, la « branche » qui est encore présente sur l’avocat doit s’enlever facilement, sinon c’est qu’il n’est pas mûr). Mais sachez quand même que, tant que vous n’avez pas goûté à un avocat tropical, vous ne savez pas vraiment ce qu’est un avocat… Haaaaa les avocats tropicaux ! Il sont 3 ou 4 fois plus gros que les avocats du Maroc  La peau, verte à la base, devient rouge quand ils commencent à mûrir. La chaire est tendre et fond sous la langue comme du beurre. Le goût est incroyable, avec des notes de noisette… en toute objectivité, il n’y a pas de meilleurs avocats que les avocats tropicaux ! J’en veux pour preuve mon mari qui n’aimait pas les avocat, jusqu’à ce que je l’amène en Guadeloupe. Mais faites avec ce que vous avez sous la main.

Ingrédients (pour une douzaine de cuillères):

  • 1 avocat du Maroc (ou si vous êtes chanceux, 1/3 d’avocat tropical)
  • De la farine de manioc (grossière)
  • Le jus d’1/2 citron vert
  • De l’huile piquante ou tout autre piment

Préparation :

Coupez l’avocat en 2 et enlevez le noyau. Raclez la chaire de l’avocat (si il est mûr à point cette opération est très facile) avec une grosse cuillère et placez-la dans un petit saladier. Écrasez grossièrement à la fourchette et ajoutez le jus de citron vert. Ensuite ajoutez une à une les cuillères à soupe de farine de manioc et mélangez. La farine doit épaissir la purée d’avocat jusqu’à ce que la pâte ait une consistance très dense (un peu comme une pâte à pain) mais pas plâtre (ça représente entre 4 et 6 c à s de farine de manioc). Pimentez ensuite selon votre goût (mais ça doit être un peu fort quand même pour être féroce).

Féroce d'avocat

Féroce d’avocat

Mots-clés : Cuisine végétarienne Cuisine végétalienneCuisine véganeCuisine antillaiseAvocatManioc

Publicités

7 thoughts on “Féroce d’avocat

  1. tiens tiens une recette comme je les aime 😉 tu penses bien qu’en lisant le titre j’avais deviné la teneur, hihi. Je vois que ton addiction refait surface, il faudra que l’on monte notre club piment (avec desserts au chocolat noir et au piment, of course! miam). Et je suis bien d’accord sur la provenance des avocats… Bises

  2. Ping: La différence? 0 souffrance! 🌺🌹 #49 | steviakmc

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s